Chaussures de sécurité : quelles sont les meilleures pour vous ?

Certaines activités présentent bien plus de risques qu’on ne le pense. Pour ce faire, il est important de se munir de plusieurs équipements de protection, dont les chaussures de sécurité. En plus du confort et de la stabilité, ces chaussures offrent un minimum de sécurité contre les agressions extérieures. Alors, quelles sont les meilleures chaussures de sécurité qu’il faut pour votre profession ? Faisons ici le tour de la question.

Pourquoi porter des chaussures de sécurité ?

Les chaussures de sécurité occupent une place de choix sur la liste des équipements de protection individuelle. Elles assurent la protection du travailleur pendant la réalisation de ses activités professionnelles. En effet, les chaussures de sécurité couvrent de nombreux risques à savoir :

A lire aussi : Services de rédaction de CV : quand et comment en utiliser un ?

  • Les risques thermiques: jet de métal en fusion, froid, chaleur ;
  • Les risques chimiques : liquides irritants et corrosifs ;
  • Les risques biologiques : allergies, irritations;
  • Les risques mécaniques : écrasements, frottements, perforations, chocs, coupures ;
  • Les risques relatifs aux déplacements : faux mouvements, glissades, chutes;
  • Les risques électriques: contacts électriques, décharges électrostatiques.

C’est justement en raison de ces risques que l’article R.233-83-3 du Code du Travail préconise le port d’un EPI entendu par Equipement de Protection individuelle.

brown leather lace up boot

Lire également : Où faire une retraite dans un monastère ?

Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

La meilleure chaussure de sécurité est celle qui s’adapte le plus à vos besoins. Cependant, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs pour faire un excellent choix. Entre autres, on a :

Les normes de la chaussure de sécurité

Il faut préciser que les chaussures de sécurité sont homologuées pour une protection maximale. En Europe, leur port est régi par la norme EN ISO 20345:2011 qui regroupe les normes de sécurité à savoir : SB, S1, S1 P, S2, S2 P, S3, S4, S5 et SBH.

La norme SB

La norme SB exige que la chaussure soit, à minima, dotée d’une semelle antidérapante et d’une coque. Ce dernier élément doit être en mesure de résister à une force d’écrasement correspondant à 15 kN, soit 1500 kg. Il doit aussi supporter un choc de 200 boules, soit un objet de 20kg chutant d’un mètre. Avec ces critères, la chaussure pourra, entre autres, faire face à la vapeur d’eau et à l’abrasion.

La norme S1

Elle est composée de la norme SB et d’autres propriétés telles que l’absorption d’énergie au talon (E), les propriétés antistatiques (A), la résistance aux hydrocarbures (FO). Sous cette norme se trouve la norme S1P qui ajoute une semelle anti-perforation (P) ;

La norme S2

Elle fait une reprise de la norme S1 et se compose d’une tige hydrofuge (WRU).

La norme S3

Elle reprend la norme S2 et ajoute deux composants à savoir :

  • La semelle anti-perforation (P) ;
  • La semelle à crampons.

La norme S4

La norme S4 reprend la norme S1 avec une meilleure résistance à l’eau.

La norme S5

Elle reprend la norme S4. Toutefois, elle ajoute à sa composition une semelle anti-perforation (P).

La fonction exercée

La fonction que vous exercez est un critère important lors du choix d’une chaussure de sécurité. En effet, cet équipement présente des protections spécifiques en fonction du corps du travailleur. D’un métier à un autre, vous pouvez être appelé à porter des bottes de sécurité, des sabots de sécurité ou encore des chaussures de sécurité.

Pour les métiers de la mécanique et de l’artisanat, par exemple, les chaussures de sécurité les plus adaptées doivent répondre à la norme S1P. C’en est de même pour les travailleurs dans l’industrie légère et la logistique. Cela se justifie par le fait que ces types de chaussures conviennent pour les travaux qui se font à l’intérieur ou en milieu sec. Mais, si vous êtes de la construction ou de l’agro-alimentation, vous devez, respectivement, choisir des chaussures S3 et S2.

Quand changer ses chaussures de sécurité ?

Les chaussures de sécurité se portent de façon quotidienne. Leur niveau de protection peut donc être endommagé par l’usure. Pour cela, il est recommandé de les changer régulièrement afin de conserver leur rôle protecteur. Parmi les signes qui doivent donner l’alerte, on a :

  • Le glissement de la semelle antidérapante, notamment dans les endroits humides ;
  • Une déformation de la chaussureau niveau de la semelle ;
  • L’inconfort des chaussures ;
  • Une perforation.

Chacune de ces situations doit donner lieu à l’achat d’une nouvelle paire de chaussures de sécurité.

RELATED POSTS