Quels sont les différents degrés de perte auditive ?

Quels sont les différents degrés de perte auditive ? La perte auditive ou la surdité est la baisse de l’ouïe. Autrement dit, c’est la diminution de l’aptitude à entendre les sons ou le retard de l’audition. Plusieurs causes sont à la base de ce mal qui peut toucher les enfants comme les adultes. Il vous est exposé dans ce guide les différents degrés de perte auditive que vous pouvez rencontrer ainsi que leurs causes et manifestations.

Le niveau léger

Quand votre audition est normale, que vous soyez en milieu calme ou bruyant vous ne devez rencontrer aucun mal à entendre des sons. Le seuil d’une audition normale en dB est de 0 à 20. Cependant, à partir de 20db jusqu’à 40db, vous êtes en train de faire face à une perte légère de votre ouïe.

A découvrir également : Quelle assurance est obligatoire à l’école ?

Dans le cas d’une aliénation légère de l’écoute, le sujet concerné éprouve des difficultés à entendre les sons et les conversations faibles ou lointaines. Cela est plus persistant lorsque vous vous retrouvez dans un milieu bruyant.

Le niveau moyen

Le seuil en décibels du degré moyen de surdité est de 40 à 70. Ici, les paroles deviennent plus difficiles à entendre. Les sons doivent être forts avant que vous ne puissiez comprendre aisément ce qui se dit.

A lire aussi : Merle Dandridge (marié à Christopher Johnston) : sa biographie d'actrice

Si vous aviez besoin d’augmenter le volume de la radio ou de la télévision avant d’arriver à entendre les propos, vous devez consulter rapidement votre médecin. Par ailleurs, avec la perte auditive moyenne, il devient plus compliqué et surtout fatigant de suivre des discussions de groupe.

La perte auditive sévère

La perte auditive sévère commence à partir de 70 jusqu’à 90 décibels. À ce stade, il vous est très difficile de distinguer les sons, à condition qu’ils soient assez forts ou très proches de vous. Il vous est presque impossible de suivre une conversation à moins que vous soyez équipé d’aides auditives.

La perte auditive profonde

degrés de perte auditive

À partir de 90 décibels et plus, vous êtes en face d’une surdité profonde. Ainsi, quel que soit l’environnement dans lequel vous êtes, les voix sont généralement imperceptibles. L’appareil auditif devient une nécessité, sans quoi vous ne pourrez plus suivre les discussions.

Le degré profond de la perte auditive est un vrai handicap qui vous enlève le sens de la communication. Cependant, des sons extrêmement forts peuvent être audibles. À partir de 120 dB, c’est la perte totale de l’audition. Vous n’aurez plus aucune capacité audible mesurable.

Les causes de la perte auditive

De nombreuses causes sont à la base de la perte de l’audition. Il s’agit principalement des motifs médicaux, du vieillissement et du traumatisme auditif.

Les causes médicales

La perte auditive d’origine médicale provient de certaines affections susceptibles de dégrader les nerfs de l’oreille ou le cerveau. Il s’agit par exemple de la rougeole, la méningite, les oreillons, etc. C’est souvent les causes de surdité temporaire ou définitive chez les enfants.

Par ailleurs, l’usage excessif de certains médicaments plus ou moins ototoxiques à court et long terme est capable de créer d’importantes lésions à l’oreille interne. Vous avez certains antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments anticancéreux, etc. qui y contribuent aussi.

Traumatisme auditif

Le traumatisme auditif ou sonore intervient à la suite d’une exposition répétée ou ponctuelle à des bruits intensément excessifs. Ce qui provoque la stimulation exagérée des cellules ciliées de l’oreille.

Le vieillissement

Le vieillissement est la principale cause de perte auditive chez les adultes. Plus l’âge avance et votre système auditif se dégrade. Ainsi, vous serez confronté à une disparition progressive des cellules ciliées de l’oreille interne. Ce qui provoque la baisse de vos capacités auditives. Ce type de surdité touche essentiellement les personnes de plus de 50 ans. Dite naturelle, cette surdité est encore appelée presbyacousie et s’apparente à la presbytie.

Les conséquences de la surdité

Les conséquences de la perte auditive sont de plusieurs ordres se rapportant généralement à un handicap. Du point de vue physique, vous ressentez une fatigue fréquente accompagnée de maux de tête.

Ce mal peut également provoquer la perte d’équilibre, l’hypertension ou le stress chez certaines personnes. La perte de confiance en soi, la dépression, des difficultés de concentration, des sentiments de honte, sont quelques conséquences psychologiques de la perte auditive.

La surdité a également des conséquences sociales telles que des difficultés croissantes à communiquer. Le risque le plus effrayant que courent les personnes malentendantes est de s’écarter progressivement de la vie sociale et de ne plus pouvoir interagir avec leur entourage.

RELATED POSTS