Quelle déclaration pour transformer un garage en chambre ?

Si vous envisagez l’aménagement de votre garage en chambre, vous devez nécessairement connaître certaines règles d’urbanisation. En effet, la transformation d’un garage en chambre est régie par la loi. Que dit la loi à ce propos ? Quelles sont les formalités administratives à remplir pour éviter des sanctions pénales ? Réponses dans cet article.

Vérifiez la faisabilité de votre projet

Avant d’entreprendre toute démarche de construction, vous devez d’abord étudier la faisabilité de votre projet. En effet, d’un point de vue juridique, votre garage n’est pas compté dans la surface habitable de la maison. Ainsi, pour espérer une concrétisation de votre projet d’aménagement, vous devez calculer la surface habitable de votre garage. Vous devez ensuite vous adresser à la municipalité pour savoir si vous êtes autorisé à aménager votre garage en chambre. Si vous avez carte blanche pour construire, la prochaine étape dans votre projet de construction consistera à faire des déclarations administratives.

A lire également : Quel papier peint pour les toilettes ?

Quelles sont les déclarations obligatoires pour transformer son garage en pièce à vivre ?

Pour changer votre garage en chambre, vous devez impérativement effectuer une déclaration préalable de travaux. Ceci est valable si la surface de plancher ou l’emprise au sol est inférieure ou égale à 20 m².

Dans le cas où la surface habitable est supérieure à 20 m², vous êtes tenu de faire une demande de permis de construire. Si vous résidez dans une commune dotée d’un Plan Local d’Urbanisation (PLU), la loi rend obligatoire la demande de permis de construire sous certaines conditions. Si la surface de plancher totale est supérieure à 150 m², vous avez l’obligation de demander un permis de construire.

Lire également : Avec quoi nourrir son chien ?

De plus, si la transformation de votre garage en chambre modifie la façade de la maison, le permis de construire est obligatoire. Par modification, on entend la suppression de l’ancienne porte de garage ou l’ajout de nouvelles fenêtres.

Si le terrain à aménager se trouve dans une zone de secteur protégé, vous devez demander un permis de construire. Dans le cas d’espèce, ce sont les architectes de Bâtiment France qui étudient votre projet d’aménagement d’espace.

Quelques informations à connaitre avant tout réaménagement

Dans certaines communes couvertes par un PLU, les maisons doivent disposer d’une place de parking extérieure et d’une place de stationnement couverte. Dans ces conditions, la création d’une nouvelle place de stationnement doit figurer dans votre projet de transformation de garage. Au cas contraire, votre demande de permis pourrait être refusée par les autorités locales.

Sachez également que la modification de votre garage en pièce à vivre aura des conséquences sur vos impôts. Vos impôts pourraient augmenter en raison du changement du statut de votre garage.

Pour mener vos travaux d’aménagement en toute tranquillité, étudiez bien votre projet en faisant si besoin appel à un professionnel.

RELATED POSTS