Est-ce que la puff est dangereuse pour les poumons ?

Il est connu que fumer de la cigarette c’est dangereux pour la santé notamment pour les poumons. C’est pour cela que les vapoteuses telles que la puff ont été pensées afin d’aider les fumeurs à se sevrer progressivement tout en réduisant les risques. Ce qui veut dire que ces équipements ne sont pas à zéro danger. Cependant, est-ce que la puff est dangereuse pour les poumons ? Éléments de réponses.

La puff n’endommage pas vos poumons

La puff est une e-cigarette très compacte et utilisable qu’une seule fois à la différence des autres types. Ainsi, à l’image de la plupart des vapoteuses, elle n’est pas dangereuse pour les poumons. Il faut retenir que c’est plutôt le tabac qui endommage généralement la santé. C’est pourquoi la lutte antitabac n’a jamais cessé.

A lire en complément : Merle Dandridge (marié à Christopher Johnston) : sa biographie d'actrice

La cigarette électronique est d’ailleurs l’option idéale pour échapper aux dangers de la cigarette classique. En effet, cette dernière fonctionne à partir de la combustion du tabac. Il s’agit d’une action qui se produit en libérant des substances toxiques.

Ce sont ces dernières qui attaquent les poumons avec de plus en plus de risque de cancer du poumon. Par contre, les cigarettes électroniques, dont la puff, fonctionnent grâce à la vape qui ne libère pas de substance chimique dangereuse pour les poumons.

A lire en complément : Quels critères pour choisir un poêle à granulé

La composition de la puff

Pour mieux comprendre si la puff est dangereuse pour les poumons ou pas, voici détaillés ses composants. Comme les e-cigarettes, la vapoteuse jetable est composée d’un e-liquide. Ce dernier comprend généralement ces ingrédients :

  • du propylène glycol (PG) ;
  • de la glycérine végétale (VG) ;
  • de l’arôme ;
  • et de la nicotine au choix.

Quant à la nicotine, il y a possibilité de choisir la dose. Parmi ces 4 principaux éléments, seule la nicotine peut être taxée d’être dangereuse pour la santé.

Il s’agit d’un psychoactif qui nuit plutôt à la santé mentale. Elle n’est pas a priori connue pour jouer un rôle dans le développement de maladies liées aux poumons. Cependant, le risque principal de la nicotine réside dans le fait qu’elle crée une forte dépendance chez ses consommateurs.

Le propylène glycol

Le propylène glycol (PG) est dérivé de la pétrochimie. Il est utilisé dans la vape pour créer une vapeur et un hit dans la gorge.

Sous sa forme d’aérosol, il n’est pas toxique. Mais, il possède d’effet secondaire qui consiste à assécher les muqueuses buccales et à donner soif.

La glycérine végétale

Issue de la saponification d’huiles végétales, la glycérine végétale est utilisée dans le milieu de la vape pour produire d’abondante vapeur avec un léger goût sucré. De même que le PG, elle n’est pas toxique sous sa forme d’aérosol.

Par ailleurs, il faut préciser que ces deux ingrédients peuvent s’avérer dangereux quand ils sont chauffés à une forte température. Toutefois, les cigarettes électroniques autorisées à la vente de même que les puffs ne peuvent pas atteindre un tel degré. Vous pouvez donc être sans crainte que vos poumons ne courent aucun danger.

Les arômes

Quant aux arômes, leur toxicité dépend généralement des produits utilisés et de la méthode de fabrication. En effet, certains arômes sont plus nocifs que d’autres. Pour donc limiter les risques d’inhaler un e-liquide, vous devez choisir vos marques de puff chez des vendeurs certifiés, dont les « grossistes puff ».

Par ailleurs, certains modèles de puffs ont été testés et approuvés par les utilisateurs vers lesquels vous pouvez vous tourner pour avoir la qualité. Il s’agit entre autres de la Wpuff, de la X bar puff, de la Podi puff, de la big puff, etc.

RELATED POSTS