Liquidation judiciaire : vente aux enchères voiture : comment ça se passe ?

Le marché de la vente aux enchères de véhicules d’occasion est en pleine expansion. De nos jours, ce type de service est devenu un moyen très efficace pour dénicher le véhicule de ses rêves à un prix réduit. Et qui plus est, les voitures en question sont souvent en bon état. À juste titre, vous vous demandez donc, comment ce deal fonctionne-t-il ? Découvrez ici, la réponse.

Une voiture mise aux enchères : de quoi s’agit-il  ?

Les voitures vendues aux enchères sont des véhicules qui proviennent des flottes d’entreprises ou de particuliers suite à des saisies judiciaires. Il peut également s’agir d’engins accidentés ou volés dont les propriétaires n’ont pas été identifiés. Au moment de la vente, le commissaire-priseur informe l’audience présente aux enchères de la nature et de la provenance des voitures.

A lire en complément : La fourrière va-t-elle conserver votre véhicule ?

Les ventes aux enchères liquidation judiciaire voitures sont ouvertes aux particuliers, mais aussi aux professionnels de la vente automobiles. Dans ce dernier cas, les voitures achetées aux enchères sont revendues en occasion.

Les voitures qui font l’objet de la vente sont présentées aux potentiels acheteurs la veille ou le matin de l’événement. Si les véhicules ne peuvent pas être essayés sur une route, le public présent lors de la présentation a quand même la possibilité de mettre le moteur en marche.

A lire également : Les dernières tendances du design automobile : une immersion dans l'innovation

Le bruit de l’appareil augure que le véhicule est en forme ou non. De toutes les façons, un contrôle technique est réalisé sur tous les appareils mis aux enchères. Le document délivré après cet examen, constitue un justificatif majeur que l’on présente aux acheteurs.

Afin d’éviter d’acheter une voiture à un prix élevé, il est conseillé de ne pas se mettre tout de suite à enchérir lorsque la vente est ouverte. La bonne stratégie consiste à laisser les autres acheteurs enchérir et de n’intervenir qu’au moment où l’intensité baisse. Si par exemple, les enchères sont ouvertes à 5 000 € et montent jusqu’à 7 500 et commencent à stagner, vous pouvez intervenir et d’un coup monter le prix à 10 000 €. À ce moment, il est très peu probable que la concurrence veuille vous suivre.

Vente aux enchères liquidation judiciaire voiture : quels sont les avantages ?

judiciaire vente aux enchères voiture comment ça se passe

Plusieurs avantages découlent des ventes aux enchères de voiture. Notamment en termes de prix. En raison de leurs provenances, les véhicules qui font l’objet d’une vente aux enchères ont un prix très attractif, encore plus que les autres véhicules d’occasion. Cela constitue un bon investissement, et plus d’économie.

L’autre avantage des voitures liquidé après saisie par la justice est qu’ils sont pour la plupart,  des véhicules en bon état. En plus, comme susmentionnés, ils font l’objet d’un contrôle technique avant de passer sur le podium.

Par ailleurs, lorsque vous vous rendez aux évènements d’adjudication, il est possible que vous dénichez des perles rares. En effet, certaines collections de voitures peuvent être mises aux enchères au même moment que les autres appareils. Une chance pour vous de les rafler.

Que faut-il savoir avant d’acheter une voiture aux enchères

Si vous envisagez de vous offrir une caisse au cours d’une vente à l’écran, il va falloir que vous preniez connaissance du terrain. Il est pour cela recommandé d’assister à plusieurs évènements de vente aux enchères afin de savoir comment cela se passe. Au cours de cette expérience, vous pouvez déjà repérer l’appareil qui vous intéresse.

À partir de ce moment, établissez un budget à ne surtout pas dépasser, et commencez à réunir les fonds. N’oubliez pas d’inclure à vos prévisions la commission à verser au commissaire-priseur. Le plus souvent, celui-ci touche la dixième partie du prix de vente.

Une autre chose importante, c’est que les frais sont réglés au comptant. Il n’y a pas de possibilité de payer par tranche. Ainsi, lorsque vous débarquez à l’évènement, c’est avec une valise pleine d’argent.

Avant le début des enchères, prenez la peine de lire rigoureusement le contrôle technique du véhicule qui vous intéresse. Ce rapport vous sera très utile surtout si vous n’avez pas l’occasion de démarrer le moteur de l’appareil. Il est aussi recommandé de se faire accompagner par un habitué des adjudications pour qu’il certifie de l’état du véhicule.

Comment participer à une vente aux enchères de voitures en liquidation judiciaire ?

Pour participer à une vente aux enchères de voitures en liquidation judiciaire, vous devez vous inscrire au préalable sur le site internet du commissaire-priseur. Cette inscription est généralement gratuite et permet d’obtenir un numéro d’enchérisseur. Vous pouvez aussi vous inscrire directement sur place avant le début de la vente.

Il faut noter que pour enchérir lors d’une vente aux enchères, il faut disposer d’un pouvoir adjudicataire suffisant, c’est-à-dire être capable financièrement de payer la somme correspondante à l’acquisition du bien mis en vente. Avant chaque enchère, il faut vérifier les modalités précises auprès du commissaire-priseur.

Lorsque vous assistez à une vente aux enchères, suivez attentivement les annonces faites par le commissaire-priseur qui précise notamment pour chaque lot :

• la marque et le modèle,
• le kilométrage,
• l’état général (carrosserie, intérieur, …),
• l’historique des entretiens (si disponible) …etc.

• d’examiner minutieusement chaque véhicule proposé lors des visites organisées par le Commissaire-priseur ou ses mandataires,
• de fournir un certificat de non-gage récent avant l’achat afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Si vous remportez l’enchère, il faut signer le procès-verbal de vente afin de valider votre achat. Vous devrez ensuite payer le prix d’achat au comptant ou par chèque dans les délais impartis.

Pour participer à une vente aux enchères de voitures en liquidation judiciaire, préparez-vous bien en amont et suivez attentivement les annonces du commissaire-priseur lors des enchères. Et n’hésitez pas à effectuer toutes les vérifications nécessaires avant d’acquérir un véhicule !

Les précautions à prendre avant d’enchérir sur une voiture en liquidation judiciaire

Acheter une voiture en liquidation judiciaire peut sembler être une bonne affaire, mais il y a des précautions à prendre avant de se lancer dans les enchères. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

Vous devez fixer un budget maximum. Lorsque vous participez à une vente aux enchères, il est facile de se laisser emporter par l’excitation du moment et d’enchérir au-delà de ses moyens. Pour éviter cela, fixez-vous un montant maximal que vous êtes prêt à dépenser et tenez-vous-y.

Avant la vente aux enchères proprement dite, prenez le temps d’examiner minutieusement chaque véhicule proposé lors des visites organisées par le commissaire-priseur ou ses mandataires. Vous devez vérifier l’état général du véhicule : carrosserie (rayures ou bosses), intérieur (sièges et autres équipements), moteur, etc. Si possible, essayez aussi la voiture pour détecter tout problème éventuel.

Il est aussi recommandé d’avoir accès à l’historique complet du véhicule, si celui-ci existe. Cela permettra notamment de savoir si le kilométrage a été trafiqué ou s’il y a eu des accidents graves qui ont pu endommager le châssis.

Une autre étape indispensable consiste à demander un certificat de non-gage récent. Ce document confirme que le vendeur est bien propriétaire du véhicule et qu’il n’est pas gagé auprès d’un organisme financier. Il peut être obtenu auprès de la préfecture ou en ligne sur le site officiel du gouvernement.

Vous devez bien comprendre les conditions d’achat. Les ventes aux enchères peuvent avoir des règles spécifiques, notamment en ce qui concerne les modes de paiement acceptés et les délais à respecter pour récupérer la voiture. Renseignez-vous auprès du commissaire-priseur avant la vente pour éviter toute confusion ou mauvaise surprise.

L’achat d’une voiture en liquidation judiciaire peut être une bonne affaire si on prend soin de prendre quelques précautions au préalable. Fixez un budget maximum, examinez minutieusement chaque véhicule proposé, demandez un certificat de non-gage récent et comprenez bien toutes les conditions d’achat avant de vous lancer dans les enchères !

RELATED POSTS